Mise à jour des fonds disponibles aux Archives départementales de Vendée

Dans ce département, l’éducation prioritaire est depuis 1982 essentiellement implantée  en milieu rural. La première et seule ZEP créée alors – secteur de Saint-Michel en L’Herm, comprenant le collège Les Colliberts et une douzaine d’écoles – a été supprimée en 2015 lors de la refondation. Un versement conséquent du collège couvrant la période 1957-1997 contient des éléments sur la ZEP Sud Vendée. D’autres secteurs avaient été classés en 1990 : secteur de Moutiers-les-Maufaits, de Noirmoutier en l’Île, de l’Île d’Yeu, de l’Île d’Elle. Depuis 2015, les deux derniers secteurs sont en REP. La ZEP de La Roche-sur-Yon, créée en 1990 également, est sortie du dispositif en 2006. Depuis 2015, la Vendée compte 4 REP, celui de la Châtaigneraie créé alors s’ajoutant à celui de Fontenay-le-Comte datant de 1998. 

Sources AD 85 (août 2021)

Les réseaux de Saint-Dié-des-Vosges documentés

Un versement papier de 0.65 ml, couvrant la période 1990-2016, permettra de disposer dorénavant d’éléments supplémentaires sur le pilotage académique et départemental, ainsi que sur le fonctionnement des deux ZEP devenues RRS puis REP de Saint-Dié : actions pédagogiques, réussite éducative, partenariats….

Deux ZEP avaient en effet été créées à la rentrée 1989, chacune correspondant à un quartier classé en juin de la même année en DSQ/DSU : Kellermann et Saint-Roch L’Orme. Datant des années 1960 et 1970, ces quartiers ont été ensuite en contrat de ville puis en CUCS. A certaines périodes, le coordonnateur de Saint-Dié était chargé des deux réseaux de la ville ainsi que de celui de Senones, ville rurale distante d’une vingtaine de km. Cette ZEP date également de 1989, elle est aujourd’hui en REP et regroupe autour du collège André Malraux et du groupe scolaire senonais, les écoles maternelles et élémentaires des villages alentour.

sources AD 88 (oct 2021)