Une collecte qui a porté ses fruits en Charente

Tous les réseaux de Charente ont versé leurs archives aux AD 16. Les archives du REP+ de Soyaux étaient déjà disponibles depuis 2021. Désormais les trois autres réseaux départementaux, le REP+ Michelle Pallet d’Angoulême, le REP Claude Boucher de Cognac et le REP Jean Michaud de Roumazières-Loubert, peuvent être étudiés grâce aux versements effectués pendant cette année scolaire. Les fonds de ces derniers sont moins fournis que celui de Soyaux mais l’ensemble permet d’appréhender la diversité géographique et sociale de ce département. Le REP rural de Roumazières-Loubert, l’un des rares REP ruraux encore existants, est ainsi documenté.

Sources AD 16 (juin 2022)

Les AD 92 ont reçu un versement de l’école maternelle Les Grésillons de Gennevilliers

Déjà très riches en archives sur l’éducation prioritaire, les AD ont complété leurs fonds avec un versement de l’école maternelle Les Grésillons de Gennevilliers. Composé de registres matricules et de documents sur l’administration de l’école, ce fonds contient également trois boites sur la ZEP des Grésillons, très peu documentée jusqu’alors.

Sources AD 92 (juin 2022)

Le REP+ George Sand de Châtellerault verse ses archives papier

La ZEP de Châtellerault a été créée en 1982. Six écoles maternelles et cinq élémentaires étaient classées avec le collège George Sand en 1990. La ZEP devient RAR en 2006, ECLAIR en 2011. Il ne reste alors que trois écoles dans le réseau.

En 1999, un REP a été créé autour du collège Jean Macé, avec deux écoles. Ce réseau devient RRS en 2006. Il est à nouveau REP depuis 2015. Un même coordonnateur était chargé des deux réseaux.

Le versement de 1.3 ml ne couvre pas la première décennie. Les nombreuses actions partenariales sont bien documentées, la réflexion sur les liaisons élémentaire-collège ainsi que les co-interventions  et co-animations également, avant que ces modalités pédagogiques se généralisent nationalement.

Sources AD 86 (juin 2022)

Les archives de la ZEP de Cherbourg, aujourd’hui REP+ Les Provinces, entrent aux AD 50

La ZEP d’Octeville-Cherbourg a été créée en 1982. Située sur le plateau des Provinces, en haut de la ville, elle a perdu au fil des ans nombre d’habitants. Plusieurs écoles ont fermé ou fusionné. Le collège Ingénieur Cachin a intégré la ZEP en 1998. En 2006, il est devenu un réseau de réussite scolaire (RRS) avant de sortir d’éducation prioritaire en 2014. Le collège les Provinces était, quant à lui, devenu réseau ambition réussite (RAR) en 2006. Le versement 2193 W contient des éléments sur les deux réseaux.

Plusieurs écoles fermées du quartier les Provinces ont également versé des archives aux AD 50.

Cette ZEP nationalement connue, s’est distinguée par la réflexion pédagogique conduite collectivement au sein du collège et des écoles, ainsi que par les engagements successifs des inspecteurs de circonscription, principaux et coordonnateurs. Dans les 27 boites qui couvrent une trentaine d’années de fonctionnement (1985-2015), les actions pédagogiques, les partenariats, la politique de la ville sont bien documentés. Ce qui a trait au fonctionnement de la ZEP, à ses groupes de travail, son conseil de zone, aux nombreuses formations internes, aux évaluations, constitue un ensemble conséquent et essentiel pour comprendre le dynamisme de cette ZEP.

Sources AD 50 (juin 2022)

Trois ZEP historiques du Val-de-Marne désormais documentées

Sans être complets, les versements récents des réseaux de Champigny-sur-Marne et Ivry-sur-Seine permettent d’étudier le fonctionnement et les projets mis en place les dernières décennies. Le versement de Vitry-sur-Seine couvre les seules dernières années.

Monsieur Roméro, archiviste au rectorat de Créteil, a collecté les trois fonds avant d’effectuer un versement les regroupant. Ils sont désormais consultables aux AD 94 sous la cote 4664 W.

La ZEP d’Orly est par ailleurs documentée grâce au versement du collège Desnos et de l’inspection de la circonscription de Choisy-Orly (4304 W 1-35), ainsi que par les archives privées d’Odette Terrade (4469 W).

sources AD 94 (mai 2022)

Des archives conséquentes en Eure-et-Loir

Parmi les six départements de l’académie Orléans-Tours, l’Eure-et-Loir est celui où l’éducation prioritaire est la plus implantée depuis 1981. A elle seule la ville de Dreux compte près de la moitié des réseaux. Les archives collectées au fil des ans par les AD 28 permettent d’accéder à de nombreuses sources. Il faut noter la présence de versements des inspections de circonscription de Dreux. Deux collèges ZEP ont fermé en Eure-et-Loir : Charles Péguy à Chartres et Paul Fort à Dreux. Le quartier Beaulieu de Chartres a été réaménagé dans le cadre du Contrat urbain de cohésion sociale (CUCS). Les écoles élémentaires ont alors été reconstruites et leurs archives versées.

A noter que l’Eure-et-Loir est un des trois départements étudiés dans la thèse de Lydie Heurdier, accessible en ligne : https://tel.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/669976/filename/thA_se.pdf

Sources AD 28 (mars 2021)

Nouveau versement aux AD 17

Le REP Fabre d’Eglantine de Villeneuve-les-Salines à La Rochelle a versé les archives de la coordination. Créée en 1982, la ZEP a été scindée en 2006 en deux réseaux de réussite scolaire. En 2015, le collègue Camus est sorti du dispositif avec l’école Barthélémy Profit, tandis que le RRS Fabre d’Eglantine devenait REP, avec deux écoles maternelles et deux élémentaires. Ces archives complèteront utilement les fonds déjà disponibles aux AD 17.

Sources AD 17 (décembre 2021)

Les archives orales déposées aux AD 93 : versement 3320 W

La collecte de 23 témoignages est désormais consultable à Bobigny, aux Archives départementales. Cinq témoins ont souhaité que la consultation soit soumise à leur autorisation écrite. Un séquençage a été établi pour chaque entretien. Une fiche biographique renseignée par chaque témoin est en outre disponible.

Les témoins sont ou ont été enseignants, coordonnateurs, inspecteurs, correspondants académiques éducation prioritaire, inspecteurs d’académie, ou en responsabilité au ministère à différents niveaux hiérarchiques. La plupart ont assuré plusieurs fonctions en éducation prioritaire au fil de leur carrière professionnelle. Leur implantation géographique diverse permet de plus des comparaisons sur le pilotage académique et départemental.

Anny Aline : entretien du 17 septembre 2019Institutrice, coordonnatrice à La Courneuve, responsable du bureau éducation prioritaire au MEN de 1997 à 20041h 48
Anne Armand : entretien du 15 octobre 2019Inspectrice générale de lettres, auteur du rapport de 20061h 24
Marc Bablet : entretiens du 11 mars et du 12 juin 2019IEN à Saint-Denis, IA-I PR dans le 94 puis le 93, bureau éducation prioritaire à la DGESCO1h 20 + 1h 18 = 2h 38
Elisabeth Bisot : entretien du 11 avril 2019CEFISEM de Versailles Proviseur à Trappes DSDEN à Dunkerque1h40
Maryan Borowiec : entretien du 11 juin 2020Ancien coordonnateur ZEP de Roubaix (1982-2010)1h 52
Alain Bourgarel : enregistrement vidéo du 26 février 2016Instituteur dans la cité de transit de Gennevilliers, introducteur de l’idée de ZEP en France, détaché au CEFISEM de Versailles puis au centre Alain Savary1h18
Michel Chanal : entretien du 21 mai 20201er degré, coordonnateur REP Saint-Etienne depuis 19991h23
Christian Chaudun : entretien du 10 mai 2021Instituteur à Aulnay-sous-Bois (1977-1987), inspecteur de l’Education nationale à Goussainville (1989-1991) puis La Courneuve (1991-2018)1h 40
Jean-Paul Delahaye : entretiens du 12 avril et du 5 juillet 2020IEN, IA, IGEN, DGESCO (2012-2014)1h 30 + 1h 40 = 3h 10
Claude Dollé : témoignage écrit (juin 2019)Principal du collège Les Hauts-de-Blémont à Metz pendant 10 ans 
Jean-Claude Emin : entretien du 5 avril 2019Chef service à DESCO, puis à la DEPP1h 47
Patricia Fages : entretien du 26 février 2020Professeure des écoles à Goussainville (95) depuis plus de 20 ans, directrice de l’école Langevin, ancienne coordonnatrice de la ZEP1h 15
Stéphane Kus : entretien du 22 mai 2019Prof des écoles, coordonnateur 1e degré, six ans au Centre Alain Savary, directeur d’école à Vaulx-en-Velin depuis sept 20182h 16
Christine Lauer : entretien du 22 mai 2019Professeur d’historie géographie, puis IPR HG, Correspondante académique EP pour l’académie de Lyon (2015-2020)1h21
Françoise Meyer : entretien du 26 juin 2019IEN, responsable du CASNAV CAREP de Nancy Metz de 1999 à 20070h 58
Franck Meyer : entretien du 20 mai 20191er degré, Chargé mission CAREP Rouen, coordonnateur de REP (Cléon et Oissel)1h29
Nicolas Mirguet : entretien du 27 juin 2019Instituteur spécialisé, responsable classe-relais de Metz créée par les principaux de Woippy et Hauts-de-Blémont1h 07
Maggy Nass : entretien du 27 juin 2019Principale du collège de Woippy pendant 12 ans ; militante2h 03
Anne Provost : entretien du 11 février 2020Professeure de lettres pendant 20 ans au collège Les Provinces, ZEP de Cherbourg56 mn
Florence Quillien : entretien du 12 février 2020Professeure des écoles, coordonnatrice du REP+ Les Provinces de Cherbourg1h 31
Odette Terrade : entretien du 11 avril 2019Sénatrice PC pour le 94 ; responsable ZEP d’Orly (1983-1989)1h16
Pascal Viard : entretien du 14 février 2020Professeur des écoles, coordonnateur du REP d’Allonnes (72)1h 28
Bertrand Vittecoq : entretien du 20 mai 2019IPR anglais, ancien correspondant académique EP pour Rouen (retraité depuis 2016) 1h 36

Versement du REP de Chalon-sur-Saône (71)

La ZEP de Chalon date de 1982. Elle comprenait le collège Jacques Prévert et les écoles des quartiers Les Prés-Saint-Jean (entre en DSQ en 1990) – Le Stade. Le collège Jean Vilar est classé probablement en 1986 au même moment qu’est créée une ZEP autour du collège Camille Chevalier, avec deux écoles. En 1990, la ZEP comprend trois collèges (Jean Zay, Jean Vilar en sus de Prévert), 6 écoles maternelles et 5 élémentaires. La ZEP devient REP en 1999. Trois réseaux RRS sont créés en 2006 dont deux deviennent REP en 2015, le collège Jean Zay ayant fermé en 2011. Le bureau de la coordination est depuis quelques années à l’inspection de circonscription. Les archives versées (2.6 ml) couvrent la période 1982-2014.

4197 W 1-26

Pilotage, fonctionnement de la ZEP, contrats et projets, actions de la EP, stages, évaluations par niveau, enseignement des langues et cultures d’origine (ELCO), accompagnement éducatif, politique de la ville, réussite éducative.  

Sources AD 71 (décembre 2021)                                                                                              

Fin de la collecte dans le Calvados

Les AD 14 disposent désormais de quatre versements de réseaux d’éducation prioritaire : REP Laplace de Lisieux, REP Guillaume de Normandie et REP+ Stephan Hawkings de Caen, REP Nelson Mandela d’Hérouville-Saint-Clair.

Les archives du rectorat de Caen conservent par ailleurs le fonds du réseau de Colombelles-Giberville depuis la fermeture du collège Henri Sellier de Colombelles en 2018.

Contact aux AD 14 : jessica.huyghe@calvados.fr

Sources AD 14 (décembre 2021)

 

Dans la Sarthe, la collecte a permis de sauvegarder les archives de trois ZEP historiques

Les versements des réseaux du Mans et d’Allonnes sont désormais consultables aux AD 72.

  • 2237 W 1-20 REP d’Allonnes (1975-2015), 2 ml
  • 2257 W 1-19 REP+ Vauguyon et REP+ Ronceray du Mans (1986-2015), 1.9 ml
  • 2324 W 1-14 REP+ Alain Fournier et REP+ Costa-Gavras (1982-2017), 1.55 ml

Les trois ZEP historiques de la Sarthe sont ainsi documentées.

sources AD 72 (décembre 2021)

Mise à jour des fonds disponibles aux Archives départementales de Vendée

Dans ce département, l’éducation prioritaire est depuis 1982 essentiellement implantée  en milieu rural. La première et seule ZEP créée alors – secteur de Saint-Michel en L’Herm, comprenant le collège Les Colliberts et une douzaine d’écoles – a été supprimée en 2015 lors de la refondation. Un versement conséquent du collège couvrant la période 1957-1997 contient des éléments sur la ZEP Sud Vendée. D’autres secteurs avaient été classés en 1990 : secteur de Moutiers-les-Maufaits, de Noirmoutier en l’Île, de l’Île d’Yeu, de l’Île d’Elle. Depuis 2015, les deux derniers secteurs sont en REP. La ZEP de La Roche-sur-Yon, créée en 1990 également, est sortie du dispositif en 2006. Depuis 2015, la Vendée compte 4 REP, celui de la Châtaigneraie créé alors s’ajoutant à celui de Fontenay-le-Comte datant de 1998. 

Sources AD 85 (août 2021)