Nouvelles sources dans le Val-d’Oise

Les versements effectifs des réseaux de Goussainville et d’une partie de ceux de Sarcelles  abondent les fonds déjà déposés aux archives départementales. Une version plus complète du recensement des sources sera proposée dès que l’ensemble des bordereaux sera accessible. Il reste de plus trois versements attendus, dont celui des réseaux d’Argenteuil.

 

Une collecte importante dans le Val-d’Oise

L’intérêt manifesté par Madame Peltier, directrice des Archives départementales du Val-d’Oise, a permis de faire entrer rapidement les fonds suivants repérés dans les réseaux nombreux de ce département :

  • Bezons : 2706 W, versement de l’inspection, en cours de description ; 2707 W, REP Gabriel Péri, en cours de description.
  • Garges-lès-Gonesse : 2704 W, REP+ Eluard ; 2717 W, école Victor Hugo, fonds de 2.8 ml.
  • Villiers-le-Bel : 2698 W, REP de Villiers-le-Bel, fonds de 2.4 ml. 

Le versement des REP d’Argenteuil est imminent, ceux du REP Hugo de Sarcelles et du REP Robespierre de Goussainville devraient avoir lieu assez rapidement. Par ailleurs, deux plus petits versements devraient compléter l’ensemble : celui du REP Galois et du REP+ Lurçat de Sarcelles.

 

 

Deux versements aux AD 91

Deux fonds entrent aux archives départementales de l’Essonne à Chamarande : sous la cote 3026 W 1-17, le versement du REP de Vigneux-sur-Seine couvre la période 1996-2017 ; le REP d’Evry d’égale importance, couvre, lui, la période 1999-2011, il est accessible sous la cote 3011 W.

D’autres ZEP de l’Essonne mériteraient que les traces de leur fonctionnement soient sauvegardées de manière pérenne, en particulier Grigny et Corbeil-Essonne. 

 

académie de Versailles

Cette académie comprend quatre départements tous concernés depuis 1982 par l’éducation prioritaire. La carte des territoires classés est présentée ici par département : Essonne, Hauts-de-Seine, Val-d’Oise, Yvelines.

carte du 92 (janvier 2019)

carte du 91

carte du 78 (janv 2019)

carte du 95

Les services des archives départementales ont des politiques de collecte auprès des services déconcentrés de l’éducation nationale non unifiées. Les sources disponibles varient donc fortement d’un département à l’autre. De plus, le pilotage de l’éducation prioritaire est lui-même déconcentré et les versements des réseaux seront loin de couvrir  l’ensemble des ZEP historiques de cette académie. 

sources AD 91 (sept 2018)

Sources AD 92 (avril 2019)

Sources AD 78 (août 2018)

Le repérage d’archives de REP/REP+ dans trois des départements grâce au questionnaire état des lieux a permis de mettre en relation les coordonnateurs et les archivistes départementaux.

Ainsi, dans les Hauts-de-Seine, en sus des archives des REP de Villeneuve-la-Garenne versés en janvier 2019, celles de deux réseaux de Nanterre et de l’école maternelle des Grésillons de Gennevilliers devraient rejoindre les AD 92 fin 2019. De plus, la politique de collecte systématique d’Olivier Muth, directeur des AD, sur certaines communes du département, par exemple à Nanterre et Clamart, permet de disposer de fonds conséquents pour toute recherche sur l’éducation.

Dans l’Essonne, les réseaux d’Evry et de Vigneux-sur-Seine vont verser leurs archives en septembre 2019, après un travail de tri et de classement important. Les REP+ de Grigny et de Corbeil-Essonnes, sollicités, devraient participer également à cette collecte.

Enfin, dans le Val-d’Oise, Marie-Hélène Peltier, directrice des AD 95, s’est engagée dans ce projet et a déjà reçu le versement de Villiers-le-Bel début juillet 2019. Les archives des principaux réseaux d’Argenteuil rejoindront les AD en septembre 2019. Les contacts pris avec les coordonnateurs et inspecteurs de Goussainville, Sarcelles, Bezons et Garges-Lès-Gonesse vont permettre de collecter les archives encore existantes dans ces communes-là, classées quasi intégralement depuis au moins les années 1990.

Nous n’avons pu à ce jour obtenir de retours des Yvelines, et l’existant aux AD 78 ne permet pas vraiment de recherche sur le sujet. Les contacts avec le service archives du rectorat devraient permettre de remédier partiellement à ce manque.